Actualité

Feb 07

Les start-up Solen et Datadome lèvent 1 million et 2,5 millions d'euros

Actualité des start-up

L'équipe de la start-up Solen

L'équipe de la start-up Solen

Fin janvier, les start-up Solen et Datadome ont respectivement levé 1 million pour la première, et 2,5 millions d'euros pour la deuxième. Deux excellentes nouvelles qui s'inscrivent dans le sillage de la dynamique positive de 2017 en termes de fonds levés par les start-up françaises.

 

Solen, l’expert en luminosité et ensoleillement dans l’immobilier, réalise une première levée de fonds de 600 000 euros pour accélérer son développement en France et à l’international, et poursuivre son programme de recherche et développement. Bpifrance via son fonds F3A et des business angels participent à cette levée de fonds. Solen enregistre en parallèle l’octroi de plusieurs financements d’un montant total de 400 000 euros via des prêts bancaires et des prêts d’honneur.

« Les fondateurs ont déjà démontré leur capacité d’exécution tant sur le plan technique que sur le plan commercial, et nous sommes très heureux de les accompagner dans le cadre de cette levée en amorçage », se réjouit Edwige Kharoubi, Directrice de participations pour le fonds F3A de Bpifrance.

Depuis sa création, Solen a connu une forte croissance. Créée il y a deux ans, la start-up emploie aujourd’hui une dizaine de personnes et prévoit de doubler ses effectifs en 2018. Solen a développé une technologie innovante permettant de calculer et simuler le potentiel de luminosité naturelle et d’ensoleillement direct d’un bien immobilier. Aujourd’hui, la luminosité est un critère décisif lors d’une transaction immobilière. L’application Solen, permet aux professionnels de l’immobilier de générer un certificat d’ensoleillement et de luminosité afin de valoriser leurs biens.

317 millions d'euros de fonds levés pour les start-up françaises en janvier 2018

Du côté de la start-up DataDome, spécialisée dans la cybersécurité, ce sont 2,5 millions d’euros qui ont été levés auprès d’ISAI et 50 Partners. Cette opération intervient un peu plus d’un an après un premier tour de table de 1 million d’euros en décembre 2016.

Ce nouveau financement doit permettre à DataDome de poursuivre ses efforts dans la R&D et de s’étendre à l’international. «Cette levée de fonds va non seulement nous permettre d’acquérir une dimension européenne mais aussi d’accompagner nos clients dans leurs efforts pour valoriser au mieux les données et contenus qu’ils produisent», explique Fabien Grenier.

A ce jour, la société a réalisé 10% de son chiffre d’affaires à l’international. Cette expansion internationale sera soutenue par le développement de l’offre de monétisation de la donnée pour redonner aux éditeurs le contrôle de leurs données, mais aussi pour en organiser le partage et la distribution dans un cadre qui leur conviennent.

Fondée en 2015 par Fabien Grenier et Benjamin Fabre, DataDome a développé une technologie pour protéger les sites web et les API contre les «bad bots». Ces derniers sont à l’origine de plusieurs menaces en ligne, comme le vol de contenus et de données, la fraude marketing ou l’usurpation d’identité.

Après avoir clôturé l'année 2017 avec plus de 3 milliards d'euros de fonds levés, les start-up françaises poursuivent sur leur lancée, puisque 317 millions d'euros viennent d'être levés en janvier dernier. Sur la dernière semaine de ce mois, ce sont plus de 117 millions d'euros levés, auxquels les start-up Solen et Datadome ont pris leur part.

Comments Icon

0 commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *